Une initiative de taille pour les métiers de la copropriété

Aujourd’hui je voudrais vous faire découvrir l’ANGC : Association Nationale des Gestionnaires de Copropriété.

Nouvelle venue sur la scène de la gestion de copropriété, cette association a pour objectif de promouvoir les métiers de Gestionnaires, Comptables et Assistant(e)s de Copropriété.

« Promouvoir signifie valoriser notre image, améliorer les conditions de travail et élever notre statut dans la mesure du possible.  » (source FB à propos)

Lire la suite Une initiative de taille pour les métiers de la copropriété

Publicités

Copropriété et transaction : L’information du futur acquéreur lors de la mise en vente

La copropriété est bien souvent considérée comme un domaine froid et obscur par nos amis les négociateurs immobiliers.

Et lorsqu’il s’agit de la mise en vente d’un bien en copropriété, la synergie métier a parfois beaucoup de mal à se mettre en œuvre.

Parce que oui, lorsqu’un bien en copropriété est mis en vente, il va falloir tisser des liens avec le syndic. Parce que finalement le fait d’être en copropriété aura un véritable impact sur la future vie immobilière de l’acquéreur potentiel.

Ainsi, dès la diffusion de l’annonce immobilière il est impératif d’y indiquer certaines mentions obligatoires pour les lots en copropriété (texte ici) : Lire la suite Copropriété et transaction : L’information du futur acquéreur lors de la mise en vente

On se fait du cinéma

Et on valorise son patrimoine immobilier dans le même temps.

Comment ? Tout simplement en proposant son appartement (ou sa maison, son hangar …) à la location pour le tournage de scènes de films, shootings photos …

Pourquoi c’est intéressant ? Parce que c’est rémunéré (entre 2500 et 3000 euros par jour de tournage) et qu’en plus ils font le ménage.

Pour autant même si tout les types de biens sont recherchés, du plus haut standing au plus dégradé, il ne faut pas oublier certaines règles de base lorsqu’il s’agit d’un logement en copropriété.

Après s’être assuré que le règlement de copropriété ne prévoit pas d’interdiction d’activités commerciales (possible pour certains immeubles de haut standing), deux situations peuvent ici se présenter :

=> On ne filme que l’intérieur du logement : a priori chez soi on fait ce qu’on veut (toujours sous réserve du respect du RCP). Malgré tout, tout comme lorsque l’on fait réaliser des travaux dans son logement, on doit s’assurer que les intervenants n’occasionneront pas de nuisances pour la vie de la copropriété. On fait donc attention à ce que le bruit ne relève pas du tapage nocturne ou diurne. Pas de stockage non plus du matériel dans les couloirs et autres espaces communs. Et bien sûr on n’abîme rien sinon il faudra réparer (à l’égard de la copropriété c’est le propriétaire du logement qui en sera responsable, à charge pour lui de se retourner vers la production)

=> Certaines scènes nécessitent des prises de vue de l’extérieur : là il faudra avoir l’autorisation de la copropriété. C’est alors un peu plus long et compliqué puisqu’il faut demander l’autorisation en assemblée générale. Si le projet est préparé bien en amont, cela pourra sûrement faire l’objet d’une résolution spécifique lors de l’assemblée générale annuelle. Sinon il faudra convoquer une assemblée générale exceptionnelle. Le caractère d’urgence ne se justifiant généralement pas, les délais seront classiques à savoir 21 jours entre la convocation et la réunion (pour le calcul des délais vous pouvez aller voir cet article : Convocation de l’assemblée générale : des délais à respecter). Une indemnisation pourra être prévue à titre de compensation. Il pourra être demandé un constat d’huissier avant et après. Les frais (AG et constat d’huissier) seront à la charge du copropriétaire vis-à-vis du syndicat et il faut donc penser à le prévoir dans la négociation du contrat avec la production.

On n’oublie pas non plus dans certains cas l’architecte de l’immeuble qui pourrait faire valoir ses droits sur sa construction (et donc on prend la peine de le contacter pour l’informer du projet).

Quelques autres conditions à connaitre dans tous les cas :

=> C’est le propriétaire du bien immobilier qui doit donner son accord, celui du locataire ne suffit pas

=> Le logement doit être suffisamment grand pour accueillir une bonne quarantaine de personnes et leur matériel (on imagine mal mais il y a vraiment beaucoup de monde derrière la caméra). On oublie donc les studios et T1.

Alors, prêts à vous lancer dans le 7° art ?

On fait de la place

Avec l’arrivée de la vraie période creuse de la saison estivale, il est temps de penser à faire son archivage.

Parce que finalement il faut le faire une fois par an et quel meilleur moment que lorsque le téléphone est presque silencieux et l’agenda presque vide ? Lire la suite On fait de la place

Et si on commençait les devoirs de vacances ?

En théorie, les deux mois à venir devraient s’annoncer relativement calmes.

Les assemblées générales des 31-12 devraient normalement être déjà toutes tenues (elles sont au moins toutes convoquées ?).

Les 31-03 sont la plupart du temps moins nombreux et peuvent se tenir en septembre quand tout le monde sera revenu de vacances. Lire la suite Et si on commençait les devoirs de vacances ?

%d blogueurs aiment cette page :